Après le festival international de danse contemporaine d’Alger

Voilà, le 6ème Festival Culturel International de danse contemporaine d’Alger a baissé son rideau. Nous ne sommes plus sur la scène du Théâtre national Mahieddine Bachtarzi d’Alger (TNA). Pourtant pour ma part pendant près de 2 mois j’ai préparé ce festival tous les jours, même en dormant ma tête continuait à travailler.

   Tourbillon Hysao

Tourbillon Hysao

Quand l’ambassade du Japon à Alger m’a contactée pour ce festival à la fin du mois d’août, J’ai accepté avec joie. Pour la première fois le Japon participait ce festival, donc nous sommes la première compagnie y représentant le Japon. Bien que je sois très honorée, ma tâche fut très difficile, notamment à cause du manque du temps. De plus notre compagnie « Le lien 7 (set)  » a été officialisée beaucoup plus tard.

Comme le temps était limité, je leur proposais ma dernière œuvre « Syowa roman 昭和浪漫 » que j’aime, mais ce spectacle est conçu pour 5 danseurs, ou au minimum 3 danseurs. L’organisateur du festival nous demande seulement 2 danseurs, y compris moi même. C’est ainsi que j’ai décidé de créer une nouvelle œuvre « 花吹雪 Tourbillon » avec une danseuse, Yamate Shizuka, qui travaille depuis 2 ans et demi avec moi.

Tourbillon Shizuka

Tourbillon Shizuka

Les pétales de cerisier volantes, au hasard par le vent du printemps, un guide destiné à l’exploration de quelques coins ignorés: chaque pétale comme le destin de l’homme. Les japonais aiment la nature et ont toujours vécu avec la nature: inspirée de la fleur, du fruit, toutes choses de la nature. Alors que dans le monde actuel, surtout dans les grandes villes, il y a quelques arbres et fleurs comme des décorations au milieu d’un désert de béton et d’asphalte. Je voulais exposer ces 2 mondes.

Bien sur, après cette représentation, j’ai beaucoup de choses à améliorer sur cette œuvre, et surtout j’ai envie de la développer et continuer. Le thème est beau et profond.

Après notre représentation, j’ai fait 3 radio et une TV en directe avec les chorégraphes et les danseurs de plusieurs pays. J’ai pu aussi rencontré des gens de la radio et la télévision. Jusqu’au 19 j’ai assisté à tous les spectacles. C’était vraiment des échanges culturels très riche et surtout très humains.

Émission de radio à Alger

Émission de radio à Alger

Ma danseuse Shizuka et moi même Hysao, nous avons vécu un moment précieux.

Tourbillon Hyso.Shizuka

Tourbillon Hysao,Shizuka

Nous remercions l’ambassade du Japon à Alger pour nous avoir fait confiance. Également tous les organisateurs, les équipes et le théâtre de L’Algérie. « Merci ! » Ils nous ont accueillis a bras ouverts. Surtout nous avons senti qu’ils tiennent à cœur ce Festival.

Takagi Hysao