Parfum d’Été au Japon

Notre première exposition ce 4, 5 Juillet s’est bien passée. Pour l’année prochaine, nous avons décidé d’en faire une au mois d’avril. En tous cas pour ce premier pas, tout le monde en a tiré quelque chose.

DSC04027Après aussitôt  je suis partie au Japon . En arrivant la fin de la saison des pluies m’attendait, à peu près 24 degrés et une pluie fine tombait sur la terre de Tokyo. Au bout de 3 jours elle a cessé, le ciel éclatant s’ouvre, il fait minimum 30 degrés, une chaleur étouffante d’humidité.

Dans ma vie, j’ai eu beaucoup d’occasions de voyager, je trouve  que chaque lieux a un parfum bien particulier. Surtout l’Été du Japon , ses odeurs me provoquent des souvenirs de jeunesse. Étant donné que j’ai passé toutes ma scolarité au japon, L’Été, c’est les grandes vacances. C’est la liberté et des festivités (お盆ーObon  la fête nationale des Morts). Je suis née au bord de la mer a Iwaki (la préfecture de Fukushima), je passai presque tous les jours à la plage. Ma peau brunit au soleil. Pendant la fête d’Obon je me mettais en Yukata (Kimono pour l’été en coton) sur la peau bronzée, et visitais les  Yomises (des baraque de forains) et on dansait la danse folklorique  autour de tréteaux ou jouaient des musiciens.  » Dondon (tambour), pi-koro (flûte), Enya~ ~ (le cris de chant) »

Depuis le 11 Mars 2011, non seulement mes plages n’existent plus (la plage est cachée par de grands rochers, il n’y avait personne, c’était ma plage privée et favorie), une nouvelle construction de digue haute cache la vue directe de La Mer. De plus devant cette digue un grand chantier a commencé pour créer un parc de pins sur une partie du quartier dévasté par le fameux tsunami. Dans quelques années le paysage va complètement changer.

Entre  mes souvenir et le temps, qui est plus fort?N’importe!  Même si on essayait d’oublier, ils sont la… être vivant ! C’est ça qui compte au dessus de tout.  J’ai envie de reconstruire ma dernière œuvre  » Tourbillon 花吹雪”

Hysao Takagi